Web Analytics Made Easy - Statcounter
Skip to content
Résilience individuelle: ce que révèlent les 5 facteurs ODASE.

Depuis quelques années, la résilience individuelle est sur toutes les lèvres. Le monde du travail n’y fait pas exception. La raison est simple: la résilience permet aux individus de rebondir face aux défis de complexité dont nos quotidiens sont de plus en plus parsemés. 

Dans cet article, je vous invite à découvrir les différents angles de la résilience individuelle, principalement par le biais des facteurs ODASE, un modèle développé par Lionel Arsenault, expert-conseil en potentiel humain. 

Qu’est-ce que la résilience individuelle? 

Avant d’aller plus loin, prenons quelques instants pour mieux comprendre ce qu’est la résilience individuelle. Parmi les nombreuses définitions de la résilience, en voici une de Masten et Garmezy hautement représentative: 

« La résilience est considérée comme une compétence comportementale dans un contexte de défi d’adaptation ou de développement face à l’adversité. »

En quelques mots, on peut comprendre que cet atout nous aide à:

  • Pallier les aléas du quotidien et garder l’équilibre au niveau de notre bien-être physique et mental
  • Prendre de meilleures décisions personnelles et professionnelles
  • Mieux gérer notre niveau d’énergie au quotidien, nécessaire à notre performance et notre réussite

« La résilience est la clé pour nourrir notre intelligence situationnelle. En tant qu’individu, on compose avec un monde de plus en plus imprévisible. C’est pourquoi il est si crucial de développer son propre capital de résilience. Faire preuve de résilience, c’est pour pouvoir rebondir et s’adapter aux différentes situations. » 

Le modèle ODASE: 5 facteurs inhérents à la résilience

ODASE propose un modèle en 5 facteurs inspirant pour comprendre sa propre résilience, mais aussi pour la mesurer et la renforcer. En pratique, le concept correspond à un questionnaire individuel qui dresse un rapport des tendances personnelles d’un individu face à ces 5 facteurs — en situation de stabilité ou de vulnérabilité. En théorie, ces derniers nous servent à saisir l’ampleur de la résilience dans nos vies.

Son auteur, Lionel Arsenault – également auteur du modèle Trima -, nous convie à améliorer notre impact personnel et celui de nos équipes par cette approche humaine, qui tient en compte les défis actuels auxquels personne n’échappe.

 

résilience

Facteur 1 – Optimisme

Pourquoi l’optimisme est nécessaire pour développer et soutenir la résilience individuelle? Puisqu’il permet de jauger notre tendance à anticiper les impacts de manière positive au lieu de pessimiste. Autrement dit, ce facteur correspond à notre capacité à voir le verre à moitié plein versus à moitié vide. Attention! Cet optimisme peut ne pas être réaliste. Il y a un sain équilibre à identifier et à maintenir.

Facteur No. 2 – Discipline

Ici, on fait appel à la nature dispositionnelle de l’individu à faire preuve d’autodiscipline. Comment cet aspect interfère-t-il avec la résilience? En nous permettant, malgré les défis et le niveau d’adversité, de passer à l’action et de maintenir le focus sur nos objectifs.  

Lionel Arsenault fait référence à la « mobilisation de la volonté pour accomplir ce qui est généralement considéré comme souhaitable ». Le grand enjeu de la discipline? La gratification immédiate. Une résilience optimale permet de viser plutôt la satisfaction à long terme, associée à la réalisation d’objectifs significatifs.  

Facteur No. 3 – Adaptabilité

L’adaptabilité fait partie intégrante de la résilience individuelle, puisqu’elle met en lumière la capacité de s’adapter au changement d’une situation, mais aussi aux émotions que génère ce changement. On peut lire entre les lignes l’aisance individuelle à évoluer en fonction des contextes et des événements.  

« Autrement dit, l’adaptabilité se traduit en l’agilité et la flexibilité nécessaires pour faire face aux circonstances comme les exigences et les priorités, qui évoluent constamment. C’est aussi de comprendre leur envergure, pour enfin identifier et appliquer les stratégies appropriées. »

Dans le contexte actuel, il s’agit indéniablement d’un outil fondamental pour pallier l’imprévisibilité que génère l’évolution rapide de la société. Viennent nécessairement s’y greffer des capacités individuelles telles que l’ouverture, l’inclusion, l’écoute et la confiance en soi. 

La bonne nouvelle est que, comme chacun des 5 facteurs ODASE, l’adaptabilité peut être améliorée chez tout individu. Un portrait plus clair, comme l’offre le questionnaire ODASE, est la première étape à franchir pour y voir plus clair. 

Facteur No. 4 – Le sens des autres

À première lecture, on pourrait penser qu’il est ici question de don de soi envers l’autre. Toutefois, le sens des autres va bien plus loin que cela. Il englobe une bonne partie du concept d’intelligence sociale. C’est de se comprendre soi, de comprendre l’autre, et de conjuguer le tout dans ses agirs relationnels. 

Lorsque ce sens est en équilibre, notre résilience est systématiquement influencée de manière positive. Finalement, la résilience est très intimement liée à des initiatives dans lesquelles nous sommes en relation avec autrui!

Facteur No. 5 – Énergie

On ne misera jamais assez sur l’importance de la vitalité humaine dans le cadre de la résilience. Et quand on parle d’énergie, on parle des 4 grandes dimensions de cette même vitalité, soient:

  • Énergie physique
  • Énergie mentale
  • Énergie émotionnelle
  • Énergie motivationnelle

On peut voir notre énergie globale comme une batterie qui se décharge à mesure que l’une ou plusieurs de ces sources diminuent. Et bien que des éléments hors de notre contrôle influencent quotidiennement notre capital énergétique (nous sommes humains, après tout), adapter notre niveau de réaction quant aux imprévus est possible. Le muscle à entraîner, vous l’aurez deviné, est celui de la résilience. 

Que doit-on en retenir?

Un critère de fond s’insère au sein de tout ce qui touche, de près ou de loin, à la résilience individuelle: la surcharge mentale. Grâce à des modèles novateurs comme celui-ci, nous sommes en mesure de se soutenir soi-même et ceux qui nous entourent à mieux accepter les situations et surtout, à surmonter les défis sans y laisser trop d’énergie.

À bien des égards, ODASE intervient favorablement à quiconque peu importe le domaine d’activité, son historique et son cadre personnel. Il permet de trouver sa propre ligne de conduite qui nous apprend, un défi à la fois, de rebondir tout en évoluant sur le chemin non linéaire de la vie. 

Et comment faire pour emboîter le pas?

Curieux de connaître votre capacité de résilience et celle de votre personnel? En plus de vous guider au travers du questionnaire ODASE, je peux vous encadrer dans le développement de cette qualité essentielle par le biais d’une approche de coaching personnalisée. 

Quels que soient les défis ou les questionnements auxquels vous faites face, les outils psychométriques tels qu’ODASE ou des services comme le coaching peuvent vous aider à trouver des pistes de solution jusqu’ici insoupçonnées. 

Ensemble, discutons de vos objectifs et de vos engagements envers le bien-être et la performance employés – sans compter leur sentiment d’appartenance et le niveau de fidélisation à votre marque.

Louise Bourget, CRHA

Consultante en formation et en développement organisationnel. Membre agréée de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés du Québec.

Voir plus loin ...

Déjouer l’âgisme: une solution à la pénurie de main-d’oeuvre

Déjouer l’âgisme: une solution à la pénurie de main-d’œuvre

À la recherche de solutions intégrantes pour mieux relever les défis reliés à la pénurie de main-d’œuvre? Attirer et maintenir les travailleurs et travailleuses d’expérience en est une qui mérite plus que jamais votre attention. Pour en tirer tous les avantages, déjouer l’âgisme est indispensable!

Déjouer l’âgisme: une solution à la pénurie de main-d’oeuvre

Déjouer l’âgisme: une solution à la pénurie de main-d’œuvre

À la recherche de solutions intégrantes pour mieux relever les défis reliés à la pénurie de main-d’œuvre? Attirer et maintenir les travailleurs et travailleuses d’expérience en est une qui mérite plus que jamais votre attention. Pour en tirer tous les avantages, déjouer l’âgisme est indispensable!