Skip to content

Relations interpersonnelles : et si Aristote avait raison?

Louise Bourget
Louise Bourget

Consultante en formation et développement organisationnel

Relations interpersonnelles : et si Aristote avait raison?

Mobilisation. Voilà l’un des mots-clés pour toute organisation qui souhaite se démarquer dans un contexte de forte concurrence. Normal! Après tout, la meilleure façon d’augmenter son efficacité et sa productivité, c’est justement de mobiliser ses troupes autour d’objectifs communs, d’une vision qui suscite la fierté, la confiance et l’enthousiasme. Simple?

Oui. Et non. Quelles conditions réunir pour rassembler tout le monde? Voici deux incontournables.

Les piliers de la communication

La recette semble simple : on rassemble tout le monde, on livre sa vision, on présente sa stratégie, on fait appel au travail d’équipe, etc. Et pourtant, il arrive trop souvent que le succès soit mitigé. Pourquoi? Parce que les dirigeants, qui jonglent avec une foule d’enjeux et de considérations, oublient parfois deux principes incontournables :

  • Les relations interpersonnelles sont basées non pas sur le monologue, mais bien sur le dialogue.
  • La personne qui parle et celle qui écoute ont chacune leur personnalité. Ainsi, le dirigeant doit forger son message en gardant à l’esprit la réaction prévisible des personnes auxquelles il s’adresse.

S’inspirer d’Aristote pour déployer son leadership

C’est ici que le « connais-toi toi-même » du vieil Aristote refait surface.

Briller, en communication, c’est connaître notre propre personnalité pour anticiper la façon dont le message sera reçu par nos interlocuteurs. C’est aussi tenir compte du fait que ces mêmes interlocuteurs ont aussi leur propre personnalité, avec leurs propres biais, leur propre bagage, leurs propres réserves et leurs propres motivations.

Un exemple? Imaginons un dirigeant à la personnalité extravertie, passionné par son sujet, qui s’adresse à un groupe composé de personnes majoritairement introverties, dont les réactions pourraient être plutôt… timides. Il est possible qu’il interprète le silence de son auditoire comme un manque d’intérêt ou comme une fin de non-recevoir. Voilà un terreau fertile pour les tensions et la division! Pour maximiser ses chances de mobiliser ses interlocuteurs et susciter l’adhésion du groupe, le dirigeant aura tout avantage à adapter le rythme de sa communication à celui des personnalités plus introverties, plus axées sur la réflexion, ce qui exige du temps.

Transformer les différences en convergences

Pour transformer les divergences en convergences, pour que l’expérience employé soit un facteur de fidélisation et de mobilisation, le dirigeant doit apprendre à transformer les différences interpersonnelles en forces pour l’organisation.

Voici quelques conflits typiques ou perceptions divergentes que nous observons lorsque nous ne sommes pas conscients de l’apport nécessaire de chacun des types de personnalité au succès de l’organisation.

Les extravertis étourdissent les introverties
Les introvertis insécurisent les extravertis
Les types Sensation sont perçus comme rabat-joie
Les types Intuition sont perçus comme des rêveurs irréalistes
Les types Pensée peuvent être trop directs et être perçus comme manquant d’empathie
Les types Sentiment prennent les « feedbacks » de façon personnelle et peuvent être perçus comme étant trop émotifs

Pourtant, chacun de ces types apporte de la valeur dans les processus de création, de résolution de problèmes et d’innovation. La force d’une équipe, après tout, c’est la complémentarité des talents de ses membres!

Communiquer avec empathie, en modulant son discours en fonction de la personnalité des gens à qui on s’adresse est un art qui s’apprend. Envie d’aller plus loin? J’offre une formation typiquement axée sur la question pour aider les dirigeants et les gestionnaires à communiquer de façon plus efficace et rassembleuse avec les employés. Un beau tremplin pour mobiliser vos troupes!

 

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter

Voir plus loin ...

Cibler les besoins de formation

Pour maximiser le retour sur vos investissements en formation, vous devez vous appuyer sur un plan de match précis, élaboré en fonction